Publications - Résumé

Est-ce possible aujourd'hui pour les familles en situation de pauvreté à Montréal de bien s'alimenter et d'être physiquement actives ?
Monique Lalonde, Amélie Lacroix201641 p.
image
ISBN
(version imprimée ou DVD)
ISBN 978-2-550-76056-6
(version PDF)
ISSN
(version imprimée)
ISSN
(version PDF)
Prix : 0 $
Résumé :
Les plus récentes données de surveillance à Montréal démontrent qu'il y a de la place à l'amélioration en ce qui a trait aux habitudes de vie des jeunes des écoles primaires et secondaires. Les élèves de milieux socioéconomiques faibles sont moins enclins à adopter des comportements favorables à la saine alimentation (SA) et au mode de vie physiquement actif (MVPA). Ils sont également plus à risque de surplus de poids (27% c. 17 %).À partir de la situation montréalaise, et sur la base des principaux écrits scientifiques, une planification stratégique visant l'amélioration de la SA et d'un MVPA chez les 5 à 17 ans a été élaborée par l'équipe des saines habitudes de vie (SHV) de la Direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal.Après avoir identifié des interventions prometteuses, la priorité a été accordée à celles qui avaient le potentiel de prévenir ou réduire les inégalités sociales de santé (ISS).Grâce au Groupe de recherche et de formation sur la pauvreté au Québec (GRFPQ), l'équipe SHV de la DRSP de Montréal a eu le privilège de consulter les familles et les jeunes de 5 à 17 ans vivant sous le seuil de faible revenu de la région de Montréal afin de s'assurer que les choix retenus correspondent réellement à leurs besoins et de connaître leurs propres solutions. Le rapport présente les résultats de cette consultation.
Télécharger la version PDF
Commander une copie

Retour