Hépatite A

Problématique

L’hépatite A est une infection du foie causée par le virus de l’hépatite A, un virus ARN comptant un seul sérotype. C’est une maladie contagieuse qui se transmet principalement par la voie fécale-orale.

La maladie fulminante avec nécrose hépatique survient rarement, mais elle peut être mortelle. Les groupes les plus à risques d’une maladie grave ou de complications sont les personnes âgées de plus de 50 ans et les personnes déjà atteintes d’une maladie du foie.

L’hépatite A est l’hépatite virale la plus fréquente dans le monde. Selon les estimations, on enregistre 1,4 million de cas d’hépatite A par année sur la planète. Aucun pays n’est exempt d’hépatite A. Toutefois, le niveau de risque est le plus élevé dans les pays en développement où typiquement l’infection survient en bas âge avec un tableau clinique peu ou pas symptomatique.

Dans les pays développés comme le Canada et les États-Unis, l’incidence a beaucoup diminué au cours du siècle dernier avec l’assainissement et une amélioration des conditions socio-économiques.

Les 2 dernières épidémies au Québec affectant surtout la région de Montréal sont survenues en 1990-1991 et en 1995-1996 et ont impliqué des centaines d’hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HARSAH). Lors de la dernière épidémie, environ 15 000 doses de vaccin contre l’hépatite A ont été administrées gratuitement dans un but de contrôle.

Au cours des dernières années, l’incidence a beaucoup diminué. Les programme gratuits de vaccination implantés au cours de la deuxième moitié de 1990 ont sans doute contribué à la diminution de l’incidence comme en témoigne la baisse considérable du nombre de cas chez les HARSAH et chez les utilisateurs de drogues. De plus, depuis 2008 au Québec, les élèves de 4e année du primaire reçoivent le vaccin combiné contre les hépatites A et B dans le cadre du programme de vaccination contre l’hépatite B.

À Montréal comme au Québec, la plus grande proportion des cas d’hépatite A diagnostiqués surviennent chez les personnes ayant récemment séjourné dans une région endémique; la vaccination n’est pas gratuite pour les voyageurs.