SEXOclic

Directeur de santé publique de Montréal > Jeunes > SEXOclic > Pourquoi ? > Critères d'efficacité de la promotion et de la prévention


    Les critères énumérés dans cette section peuvent, dans plusieurs cas, être importants pour d’autres situations préoccupantes liées à la santé et au bien-être comme la thématique des saines habitudes de vie. Cependant, ils ont été sélectionnés de par leur forte portée dans le contexte de la sexualité saine et responsable.

Diverses études ont permis de déterminer les conditions d’efficacité des interventions de promotion de la santé et de prévention en matière de sexualité saine et responsable. Tel que décrit par l’équipe École en santé   de l’lNSPQ, il importe d’agir à plusieurs niveaux à partir de diverses stratégies et de respecter le processus du développement psychosexuel de l’enfant et de l’adolescent. Les outils et les actions proposés sur SEXOclic s’appuient sur un ensemble de caractéristiques des interventions efficaces et prometteuses et du concept de pratiques incontournables tel que celles définies par l’Institut National de Santé Publique (INSPQ).

    La notion de pratiques incontournables, c’est-à-dire essentielles à l’atteinte des objectifs de santé et de réussite éducative, se définit comme suit :

    • ensemble de contenus qui doivent être abordés à des étapes précises du développement du jeune;
    • des actions à mettre en œuvre sur les quatre niveaux d’intervention (jeune, école, famille, communauté);
    • des balises à leur mise en œuvre (principes, conditions gagnantes, compétences);
    • des rôles et responsabilités des acteurs concernés;
    • des moyens et des outils à privilégier;
    • des indicateurs de suivi et d’évaluation.

En se basant sur les recommandations d’experts E  (INSPQ, 2010), les interventions efficaces en matière de sexualité saine et responsable en contexte scolaire :

1. Font appel à une combinaison de stratégies qui se renforcent mutuellement et qui sont complémentaires (interventions en classe, activités, services, campagnes médiatiques, etc.)

2. Présentent une vision globale (biologique, psychologique, affective, sociale, éthique et morale) et positive de la sexualité humaine tout en abordant certaines problématiques de façon plus précise (ITS, grossesses à l’adolescence, violence dans les relations amoureuses, homophobie, etc.)

3. Respectent les conditions d’efficacité reconnues en promotion et en prévention :

  • découlent d’une planification concertée
    • interventions construites à partir d’objectifs clairs;
    • répondent à des besoins réels déterminés en fonction des priorités de santé et de bien-être de l’école;
    • moyens d’intervention retenus permettent l’atteinte des objectifs;
    • concertation entre le personnel scolaire, la famille et les partenaires de la communauté permet de planifier et de déployer des interventions cohérentes, complémentaires et coordonnées.
  • sont globales
    • agissent simultanément à plusieurs niveaux : jeune, école, famille, communauté;
    • visent plusieurs facteurs clés du développement des jeunes : estime de soi, compétences sociales, habitudes de vie, comportements sains et sécuritaires, environnements favorables et services préventifs.
  • proposent un contenu approprié et adapté
    • interventions déployées au moment opportun en fonction du développement psychosexuel des jeunes (considérer l’âge et les étapes de développement) et tiennent compte des références sociales et culturelles;
    • interventions exemptes d’effets paradoxaux (n’entraînent pas d’effets contraires à ce qui est escompté).
  • favorisent l’engagement actif des jeunes
    • en classe ou hors classe, les interventions ne se limitent pas à la transmission d’informations;
    • point de départ : les connaissances et les conceptions des jeunes, tenir compte des intérêts des jeunes;
    • amènent les jeunes à faire des choix, à prendre des responsabilités, à participer à l’élaboration de projets, à utiliser leur créativité, à développer leur initiative, à se questionner et à s’autoévaluer.
  • sont intenses et continues
    • ensemble d’interventions offert par divers acteurs qui sont déployées avec suffisamment d’intensité et de continuité;
    • interventions ne se limitent pas à une activité ponctuelle et doivent être offertes tout au long du cheminement scolaire.
  • sont souples et réalisables
    • interventions ont des caractéristiques qui facilitent leur implantation en milieu scolaire : souplesse (capacité de reproduire l’intervention dans plusieurs contextes), accessibilité (facilitant l’utilisation de l’intervention) et faisabilité (favorisant l’implantation de l’intervention).

4. Favorisent chez le jeune le développement des compétences. Permettent d’acquérir savoir (connaissances), savoir-être (attitudes) et savoir-faire (habiletés) se traduisant dans un savoir-agir (compétences)

5. Prévoient des mécanismes d’évaluation et de suivi afin d’améliorer les pratiques et de s’assurer de leur correspondance avec les besoins des milieux et les recommandations d’experts

 

*Cette section est tirée des recommandations du Groupe de travail national sexualité-jeunesse. Gouvernement du Québec. (2014). La promotion et la prévention en matière de sexualité saine et responsable en contexte scolaire: des pratiques à privilégier dans le cadre des services offerts par les agences de la santé et des services sociaux et des centres de santé et services sociaux - document de travail