Accès aux aliments santé

Problématique

Des enjeux alimentaires documentés à Montréal

L’alimentation est un déterminant majeur de la santé inséré dans un tissage complexe de facteurs humains, sociaux, économiques, culturels, environnementaux. Cette thématique peut donc être analysée sous de nombreux angles. Au cours des dernières années, diverses études ont été menées dans la région et permettent de mieux caractériser Montréal sur certains des enjeux alimentaires en lien avec les préoccupations de santé publique.

Ainsi, par exemple, entre 2002 et 2007, seulement 30 % de la population consommait des fruits et légumes 5 fois ou plus par jour et 36 % consommait du lait et du fromage 2 fois ou plus quotidiennement. En 2006, une cartographie de la disponibilité de fruits et légumes frais dans les divers quartiers de Montréal nous montrait que, 40 % de la population de l’Est de l’île et des quartiers centraux de Montréal n’avait pas accès à un approvisionnement adéquat en fruits et légumes frais sur une distance de marche, 500 m.

En 2006, une étude du Dispensaire diététique de Montréal sur le coût du panier à provisions nutritif démontrait qu’il manquait 21 % du revenu des familles pauvrespour permettre à celles-ci de se nourrir adéquatement.
Enfin, des préoccupations environnementales s’ajoutent aux observations précédentes sur les enjeux alimentaires de Montréal. Le transport des aliments sur de longues distances, l’utilisation de l’auto pour les achats alimentaires contribuent aux gaz à effets de serre; les modes énergivores de production et de transformation des aliments modifient les choix alimentaires et entraînent des répercussions sur la santé (surconsommation de gras, de sucre, de sel…, sous-consommation de produits frais) et sur l’environnement (engrais chimiques, emballages, etc.).

Pour plus d’informations sur les enjeux alimentaires à Montréal


Dernière mise à jour : 08 décembre 2011

© Gouvernement du Québec 2017